Fondation Greffe de Vie Plan du site  |   Salle de presse  |   Recommander ce site  |   Nous contacter       



Rechercher sur ce site             
    


Les principales actualités

Décembre 2013 :
Création du collectif Greffes+

Octobre 2013 :
Manifeste en faveur du don d'organes"

Aout 2013 :
"Reportage jt 13h de TF1 sur le don d'organes"

Juin 2013 :
"Journée Nationale de réflexion sur le don d'organes"


Consultez toutes nos actualités


Le Prélèvement

Comment se passe un prélèvement d'organes ?

Lorsqu'une personne est en situation de mort encéphalique, elle se trouve obligatoirement à l'hôpital et le plus souvent dans un service de réanimation.

Après avoir tout tenté pour le sauver, ses médecins sont amenés à faire le diagnostic de la mort encéphalique. Leur prise en charge médicale se poursuit, afin de rendre possible un éventuel prélèvement d'organes.

La coordination hospitalière

Une équipe dite de coordination, composée de médecins et d'infirmières, étudie la possibilité d'un prélèvement et, le cas échéant, l'organise. Si les conditions médicales sont réunies, après s'être assurée que le défunt n'est pas inscrit sur le registre national des refus, elle informe et accompagne sa famille, vérifie auprès d'elle que le défunt ne s'était pas opposé au don de ses organes.
Il s'agit d'une démarche effectuée dans l'urgence, les organes se dégradent très vite et le prélèvement n'est possible que durant un laps de temps très court.



Joséphine Cossart

Infirmière coordinatrice de prélèvement

Je suis au cour de la première partie de l'histoire

Je suis coordinatrice de prélèvements. C'est un métier éprouvant, mais c'est celui que j'ai choisi.

L'abord des familles est particulièrement sensible. Dès que le diagnostic de mort encéphalique est posé, j'assiste, avec le médecin réanimateur, à l'entretien où l'on annonce la mort. Nous laissons à la famille le temps de se recueillir auprès du défunt. Dans un second temps, nous abordons...


L'intervention chirurgicale

Il s'agit d'une opération chirurgicale qui se déroule au bloc opératoire. Plusieurs chirurgiens interviennent successivement en fonction de leurs spécialités respectives. Là aussi, le temps est compté.

Le défunt est traité avec le plus grand respect à toutes les étapes du processus. En particuliers, son apparence physique est préservée.

A l'issue du prélèvement, le corps est restitué à la famille qui a la possibilité d'organiser les obsèques comme elle le souhaite. Le prélèvement n'entraîne évidemment aucun frais.

L'Agence de la biomédecine supervise et coordonne l'ensemble du processus, dès que le diagnostic de mort encéphalique est posé jusqu'à l'attribution des greffons aux malades en attente de greffe et à l'organisation des transplantations avec les équipes de greffe.




 

  ©copyright Fondation Greffe de Vie 2005-2013 - Tous droits réservés
49 rue de Lourmel 75015 Paris
Tél : 01 45 78 50 80 - Fax : 01 48 07 21 56